The Killer : Explication de la fin ! Pourquoi le tueur épargne-t-il Claybourne ?

The Killer : Explication de la fin ! Pourquoi le tueur épargne-t-il Claybourne ?

Le dernier film de David Fincher, The Killer, basé sur le roman graphique de Matz et Jacamon, a suscité des questions sur la fin. Le personnage principal, joué par Michael Fassbender, décide d’épargner Claybourne, un homme d’affaires milliardaire. Deux théories principales expliquent cette décision surprenante : d’une part, tuer Claybourne provoquerait une enquête massive que le tueur souhaite éviter pour profiter de sa retraite en République dominicaine ; d’autre part, après avoir éliminé les responsables directs de ses malheurs, il ne voit plus Claybourne comme une menace et préfère montrer de la clémence. Ces éléments ajoutent du mystère et de la profondeur à The Killer.

La vengeance accomplie

Motivé par la vengeance, le tueur cherche à éliminer ceux qui ont essayé de tuer sa petite amie et lui-même après un contrat manqué. Il réussit à éliminer tous les assassins impliqués, y compris son propre agent de liaison. Cependant, lorsqu’il se retrouve face à Claybourne, il réalise que cet homme d’affaires milliardaire n’est pas lié à l’attaque. Claybourne affirme n’avoir rien contre le tueur et se déclare novice en matière d’engagement de tueurs à gages.

Après avoir tué tous ceux qui étaient directement impliqués, le tueur ressent un sentiment de complétion. Claybourne ne constitue plus une menace, et le tuer ne ferait que prolonger une vengeance aveugle. Dans ce contexte, épargner Claybourne semble être un acte de clémence ou de pitié.

Les considérations pratiques

Une autre théorie pourrait expliquer la décision du tueur d’épargner Claybourne. Tuer un homme d’affaires milliardaire comme lui pourrait entraîner des problèmes supplémentaires. Une enquête de grande envergure serait probablement déclenchée, mobilisant toutes les ressources et les forces de l’ordre pour trouver le coupable.

Le tueur, qui semble avoir prévu sa retraite avec sa compagne en République dominicaine, ne souhaite probablement pas compliquer sa vie avec une telle enquête. Il choisit donc de laisser Claybourne en vie, mais le menace de le tuer s’il envisage de l’attaquer à nouveau. Cette décision peut donc être motivée par des considérations pratiques et la volonté de préserver sa nouvelle vie.

Cette théorie repose sur plusieurs points :

  • Éviter une enquête massive qui attirerait trop d’attention.
  • Préserver sa retraite planifiée avec sa compagne.
  • Menacer Claybourne pour garantir sa sécurité future sans provoquer une chasse à l’homme.

Conclusion

La fin du film « The Killer » laisse une question en suspens : pourquoi le tueur a-t-il épargné Claybourne ? Deux théories principales peuvent expliquer cette décision. D’une part, Claybourne est inutile pour le tueur, et éliminer un homme d’affaires milliardaire pourrait entraîner des complications supplémentaires. D’autre part, la décision du tueur pourrait être influencée par des considérations personnelles, puisqu’il souhaite profiter de sa retraite avec sa compagne sans craindre une enquête de grande envergure.

Cette fin ouverte ajoute une dimension de mystère et de réflexion pour les spectateurs. David Fincher a su maintenir une tension palpable tout au long du film, et la décision finale du tueur d’épargner Claybourne apporte une complexité intéressante à l’histoire. « The Killer » est un film qui laisse une impression durable.

Et vous, quelle est votre interprétation de la fin de « The Killer » ? N’hésitez pas à partager vos théories et vos impressions dans les commentaires.

5/5 - (1 vote)
google news logo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut