Les meilleures séries vintage sur Netflix

Place au vintage, Netflix vous fait traverser les époques. Société patriarcale, Donjons & Dragons, gavroche à lame, plongez vous au coeur d’univers qui ont marqué des générations.

Mais le Vintage, c’est quoi ? On emploie le mot vintage pour qualifier un élément datant d’une certaine époque, un objet qui appartient au passé mais néanmoins utilisé dans la période contemporaine.

L’engouement pour le vintage date d’une dizaine d’année et a été renforcé par la crise actuelle. La raison ? Nous avons besoin de nous rassurer. Le passé résonne avec authenticité et nous apparaît comme une valeur sûre.

Les années d’après guerre nous ont laissé un souvenir impérissable, car elles ont été vécues par nos parents ou nos grands parents. Ces années sont marquées par un esthétisme incontestable de par l’élégance des tenues d’antan ; les gens prenaient soin de s’apprêter avant de sortir de chez eux.

C’est tout à fait l’opposé des tendances d’aujourd’hui qui tendent vers l’anticonformisme. Mais ces principes indémodables séduisent et reviennent au goût du jour !

Concrètement, le vintage se retrouve partout dans notre quotidien, des tendances déco, aux défilés de mode, dans nos accessoires favoris mais aussi sur nos écrans. La preuve en est, les sagas les plus populaires des années 80-90 ont fait leur grand retour au cinéma cette année encore avec Star Wars et Jurassic Park. Et cette réminiscence semble partie pour durer… On comprend alors pourquoi Netflix a remis cette tendance au goût du jour, sur nos petits écrans. Pour vous éviter de perdre un temps fou à vous y retrouver dans l’eldorado Netflix, nous avons compilé pour votre plaisir les meilleures séries vintage offertes par la plateforme !

La reine des séries old school

L’histoire se déroule à Hawkins, au début des années 80. Un jeune garçon, Will, disparaît sur le chemin du retour de l’école et ses amis décident de se lancer à sa recherche. Ils vont alors tomber sur une étrange jeune fille au crâne rasé et tatouée du chiffre 11 à l’intérieur du poignet.  Ils ne savent pas d’où elle vient, ni qui elle est mais vont découvrir petit à petit qu’il y’a peut-être un lien entre l’étrange fillette et la disparition de leur ami…

stranger things

Stranger Things est un hommage vivant au cinéma des années 80, du film Aliens de Ridley Scott à Rencontres du troisième type de Steven Spielberg, les références sont particulièrement explicites et c’est loin de s’arrêter là. On peut ainsi revivre à travers la série certaines scènes mythiques des plus grands succès de cette décennie comme Terminator (James Cameron, 1984), Les Goonies (Richard Donner, 1985), Indiana Jones et le Temple Maudit (Steven Spielberg, 1983) etc.

Les clins d’œil sont aussi dissimulés dans des détails plus subtils, comme les vêtements des protagonistes, les coiffures ainsi que les objets du quotidien mis en scène. Son succès s’explique également par son côté familier, car ces références nous renvoient à un passé proche que la plupart d’entre nous avons vécu.

By order of The Peaky Blinders !

Début du 20e siècle dans une petite ville anglaise. Cette série nous plonge dans l’histoire du Gang des Peaky Blinders. Une famille de criminels ayant mainmise sur Birmingham et ses environs dans l’Entre-deux-guerres. 

 

Casquette gavroche, bretelles et accent typique de Birmingham sont vos alliés pour suivre ce groupe de gangsters. Porté par Thomas Shelby, le gang est adepte du racket, de la contrebande d’alcool, de tabac et de paris illégaux.

Une série qui retrace également des faits historiques. On plonge directement dans cette ambiance des années 20 qui mélange tabac, whisky, plume, et montre à gousset. Elle nous emmène dans une époque que la plupart d’entre nous n’ont pas connu mais qui pourtant nous parle si bien.

Note Spectateurs : 4,5  étoiles sur 5 Avec une moyenne de 4,6.

Le rétro à l’espagnol

Las Chicas Del Cable ou Les demoiselles du téléphone, en français, met en scène quatre opératrices de la Compagnie National du Téléphone. Entre rêve d’indépendance, amour, amitié, cette série nous plonge dans des moments historiques où l’on peut découvrir l’espionnage téléphonique et les droits des femmes quasi-inexistants.

L’ambiance vintage est indéniable, rien que les tenues faites de corsets à lanières sans marquer les formes mais laissant dévoiler les genoux, les chapeaux cloche. Tout est dans le détail une montre classique, un téléphone à cadran, un porte cigarette en bois.

Les ruelles Madrilène, les véhicules d’époque mais ce n’est pas sans oublier la fonction principale de ces femmes. Femme de l’ombre, métier disparu, sans elle les télécommunications n’auraient pas existé, pour comprendre son fonctionnement vous pouvez compter sur les quatre héroïnes.

Le divorce n’était pas permis, la tutelle de leur mari obligatoire, dans quelles conditions vivaient ces femmes condamnées à devenir des femmes au foyer ? Elles l’expliquent à merveille.

Glow

Glow, acronyme de « Gorgeous Ladies Of Wrestling » est un groupe de femmes faisant du catch. Le personnage principale et une actrice « Ruth Wilder » en mal de notoriété. Dans un monde pleins de lycra, paillettes le catch féminin est sa dernière chance de se faire un nom.

Elles sont douze, des actrices, top modèles, danseuses et cascadeuses qui espèrent toutes trouver dans le monde du catch féminin une porte d’entrée vers le show business. Une série aux attraits féministe qui met l’accent sur une émission qui donne le pouvoir aux femmes. Avec des paillettes et des noms de scènes, ces catcheuses se sont construites par elles-mêmes. Le but de la série et de faire progresser la cause féminine derrière le petit écran avec des femmes qui s’assument grâce au catch.

Note Spectateurs : 4 étoiles sur 5 Avec une moyenne de 3,8.

That 70s show

La série est tournée vers un jeune ado des années 70 vivant avec ses parents dans une banlieue américaine au Wissconsin. Il passe le plus clair de son temps avec ses amis dans un sous sol ré-aménagé, un endroit propice à écouter du rock, et profiter des plaisirs de la culture avec sa bande d’amis Eric, Hyde, Kelso, Fez, Donna et Jackie sous l’oeil bienveillant de ses parents et de sa famille déjantée.

Rien de très sérieux car ici cette série a pour but de nous amuser. Alors c’est parti, enfilez votre pantalon à patte d’ephs’, vos chaussures compensées pour repartir dans le monde des années 70.

Note Spectateurs : 3,5 étoiles sur 5 Avec une moyenne de 3,5.

Friends, la série mythique qui a marqué plusieurs générations.

Netflix a obtenu l’exclusivité de diffusion de tous les épisodes de la série Friends sur sa plateforme. Plus de 20 ans après sa sortie, la série Friends n’a pas pris une ride. Et elle continue d’accompagner les soirées des fans et des abonnés Netflix en général. Avec son générique reconnaissable dès les premières secondes. Pour ceux qui ne se souviendraient pas ce sont les histoires et autres péripéties d’une bande de 6 amis : trois jeunes femmes et trois jeunes hommes. La série se déroule à New-York et plus particulièrement dans les différents appartements des personnages et le fameux café où se retrouve très souvent les protagonistes : Central Perk. Entre amour, travail, famille, galère, ils partagent tout et surtout une profonde amitié. L’ambiance très « années 90 à New-York » nous offre un voyage dans le temps qui associe le vintage et la tendance sans jamais devenir ringard. Les looks de la série reviennent à la mode, et sont mis en avant dans les vitrines des grands magasins tendances. Tout comme la décoration des différentes scènes. Il y a quelques années on rêvait tous de la chemise à fleurs de Joey Tribbiani alias Matt Leblanc et de la coiffure et du look de Jennifer Aniston alias Rachel Green et c’est de nouveau le cas aujourd’hui.

The Get Down, bro !

Années 70, dans le South Bronx, entre ville abandonnée et population Latino, une bande d’ados s’entraîne au scratch, au backspinning autant de techniques possibles avec un disque pour maîtriser ce que l’on appellera plus tard, le hip-hop. Autant de savoirs inventés par le Grandmaster Flash et bientôt transmis à son apprenti Shaolin Fantastic.

 

La culture urbaine est la ligne rouge de cette série, misère, crime et racisme sont omniprésents. Milene souhaite chanter le disco, Ezzkiel rêve de se produire à New York, et l’idylle entre les deux en est au prémisse. On assiste à la naissance du hip-hop, à la vie quotidienne de ces jeunes latinos qui rêvent de s’évader.

Le style des Get Down est celui qui inspire le plus la mode de nos jours, vêtus de chaussettes multicolores, de sneakers Puma suede, de Converse haute, de bombers satiné,  vestes en jean, béret rouge, survetement adidas, ces 7 pièces sont les plus emblématique pour adopter le look de la série !

Prolonger l’expérience au quotidien

Envie de s’identifier aux héros, revivre les scènes de vos séries préférées ? Un tourne-disque dans son salon pour recréer une ambiance à la Peacky Blinder. Une paire de converse All Star, une veste en velours côtelé et une montre casio tu es paré pour revivre les années 80. Quant aux chicas tout est dans les détails, une montre classique, un téléphone à cadran, un porte cigarette en bois.