Les 10 Jeux Les Plus Marquants De La Septième Génération

The Last of US (2009, PS3):

Succès mondial sorti en fin de vie de la PS3, The Last of Us aura marqué le monde du jeu par sa quasi-perfection. Niveau graphismes, le jeu avait bénéficié de sa sortie tardive pour rendre le monde ouvert bluffant de réalisme (on se souviendra de la scène des girafes et son panorama sublime), à tel point que parfois vous arrêtiez de jouer juste pour regarder autour de vous. L’histoire du jeu était bien construite et les personnages attachants, l’ambiance angoissante mais paisible quand il le fallait. The Last of Us était un savant cocktail vidéoludique de bonnes choses qui aura laissé plus d’un gamer nostalgique, probablement un des meilleurs jeux d’aventure jouable sur la console de salon.

Skyrim (2011, PS3/Xbox 360/PC) :

Oblivion, le quatrième opus de la série des Elder Scrolls était déjà un bon jeu d’action-aventure, mais ce n’est rien comparé à Skyrim, qui était attendu au tournant par tous les fans de la série. Le jeu était beau, pour un RPG open-world, il avait vraiment de bons graphismes. Vous aimiez la mythologie nordique ? Vous aimiez Skyrim. Vous en aviez marre des missions principales riches et complètes ? Vous pouviez chasser, enquêter, tuer, lire et même vous marier en bénéficiant d’un gameplay exemplaire. Le tout sur une bande sonore exceptionnelle (vous avez au moins une fois fredonné le thème principal du jeu). Vous avez vous aussi passé des heures à personnaliser votre joueur, à faire du cheval dans Bordeciel, à vivre l’aventure et l’action de la vie du Dragonborn. Bonus : vous pouviez modder la version PC et démarrer un tout nouveau jeu vidéo.

Grand Theft Auto: Liberty City Stories / Vice city Stories (2005/2006, PSP)

C’était la première fois que vous pouviez bénéficier d’un GTA sur console portable (Non, Chinatown Wars et sa vue du dessus à vomir ne compte pas) : toute l’expérience de carnage et de conduite des jeux classiques, mais dans votre poche. Les deux jeux bénéficiaient de graphismes corrects pour une console portable, d’une Sound Track aux oignons (comme tous les GTA), et d’une histoire linéaire certes, mais prenante malgré tout. Il y avait bien certains défauts, comme le gameplay approximatif dans les phases de combat, et les problèmes de caméra, mais dans l’ensemble ces jeux ont été salués par la presse et les joueurs.

God of War: Chains of Olympus (2008, PSP)

Le jeu PSP de l’année 2008, tout simplement, et ce malgré des concurrents solides comme Need for Speed ou Monster Hunter. Vous êtes Kratos, un ancien guerrier sparte, armé de doubles lames léthales, et vous allez devoir massacrer les pires créatures de la mythologie grecque (comme Médusa ou l’Hydre). Des paysages à couper le souffle, des Némésis qu’on finit par détester tellement l’immersion est grande, et une histoire soignée, bien qu’un peu courte. Mais surtout, ce jeu est un immense défouloir, et le gameplay nerveux, les musiques endiablées et la difficulté parfaitement dosée ne manqueront pas de vous le rappeler. C’est un jeu dont on se souvient, qu’on recommence des dizaines de fois (cela débloque même du nouveau contenu), et qu’on aime, qu’on salue pour avoir fait aussi bien que les jeux PS2 de la série, mais sur une console bien moins puissante.

Call of Duty: Modern Warfare (Xbox 360, 2007)

Call of Duty est une série de jeux vidéo FPS (first Person shooter) sur la guerre. La série a été créée en 2003 par le studio Infinity Ward et éditée par Activision. Le premier opus, Call of Duty est commercialisé sur Microsoft Windows en 2003. Son succès a ouvert la voie à un opus différent dédié aux consoles, Call of Duty : le Jour de gloire, développé par le studio Spark Unlimited et édité en Décembre 2004 Sur Playstation 2, Game Cube et Xbox. Call Of Duty modern warfare se déroule en 2011. La Russie est en pleine guerre Civile : loyalistes au gouvernement russe contre ultra-nationalistes. Ce jeu est raffiné et abouti. Je ne trouve aucun défaut à ce jeu si ce n’est sa communauté qui des fois peut être toxique.

Halo : Reach (Xbox 360, 2010)

Halo : Reach est un jeu vidéo FPS développé par Bungie et édité par Microsoft. Dévoilé lors de la conférence Microsoft de l’E3 2009, le jeu est sorti en septembre 2010 exclusivement sur Xbox 360. Halo : Combat Evolved est le premier épisode de la série Halo. Il est sorti en même temps que la console Xbox, le 15 novembre 2001. Halo est considéré comme un succès mondial, applaudi par les critiques et recevant de nombreuses récompenses. Halo : Reach se déroule dans un univers de science-fiction, durant l’année 2552, peu avant les événements du jeu Halo : Combat Evolved. Les humains et le Commandement Spatial des Nations Unies combattent depuis longtemps une coalition d’espèces extraterrestres connue sous le nom de Covenant. L’histoire et la structure de la campagne d’Halo : Reach peut enfin offrir l’expérience attendue par certains d’entre nous depuis le lancement original de Halo : Combat Evolved sur Xbox en 2001.

Wii Sport (Wii, 2006)

Wii sport est un jeu vidéo de sport développé et édité par Nintendo comme titre de lancement pour la console Wii. Il est commercialisé en novembre 2006. Wii sport est le premier jeu de simulation sport réalisé par Nintendo qui permets aux joueurs grâce aux Wiimote (télécommande Wii) de découvrir une nouvelle expérience de jeux grâce aux mouvements. Les disciplines Wii sports sont assez variées, on peut jouer au Bowling, Golf et
Tennis jusqu’à quatre personnes, et il y a le Baseball et la Boxe qui peuvent se jouer jusqu’à deux personnes.

Pokémon Black and White (Nintendo DS, 2010)

Pokémon Version noir et Pokémon Version blanc sont deux éditions du jeu vidéo de
Rôle de la série Pokémon développé par Game Freak. Elles sont éditées par The
Pokémon Company et Nintendo sur la console portable Nintendo DS au Japon en 2010. Un nouveau système, appelé « Vokit », permet de faire des conversations vidéo ce qu’il n’y avait pas dans les quatre générations. Le jeu introduit une 3D beaucoup plus visible. Des changements ont été apportés aux Pokémon eux-mêmes, qui bougent désormais en permanence lors des combats. L’innovation la plus importante vient des saisons qui font leur apparition, elles durent un mois en temps réel, et ont des conséquences sur le paysage, les espèces de Pokémon, certains événements, le cycle été-hiver. Tout comme les quatre générations auparavant, le joueur contrôle le jeune protagoniste via une vue aérienne et le dirige dans l’ensemble de la région fictive d’Unys, inspirée sur la ville de New York aux États-Unis. Elle comporte un total de dix villes reliées entre elles par des routes. Son but est de capturer, d’entraîner et de faire combattre des créatures fictives appelées « Pokémon » pour d’obtenir le titre de « Maître Pokémon ». Il doit aussi déjouer les plans de l’organisation criminelle Team Plasma. L’objectif ultime est de compléter le Pokédex par l’obtention des 156 nouveaux Pokémon de la région.

Super Smash Bros Brawl (2008, Wii)

Éditée par Nintendo, la licence Super Smash Bros est très populaire grâce au succès des différents opus que Nintendo a pu réaliser par le passé : Super Smash Bros. (1999, Nintendo 64), Super Smash Bros Mêlée (Game Cube en 2002). Le système de jeu de la licence s’éloigne du fonctionnement typique des jeux de combat (Street Fighter, Tekken, SoulCalibur) où les joueurs s’affrontent jusqu’à l’épuisement de leurs barres de vie, pour gagner dans Super Smash Bros, il faut expédier ses adversaires hors de l’arène. Le concept de la licence c’est de nombreux personnages jouables venant de jeux, licences appartenant à la culture Nintendo (Mario, Fire Emblem, Pokémon) et depuis l’opus Brawl, on peut même y retrouver des personnages venant d’autres marques et univers comme Sonic (Sega) et Snake (Metal Gear Solid, Konami). Le jeu propose un mode solo, un mode multijoueur en local, mais aussi une collection de trophées à obtenir, provenant des multiples séries créées par Nintendo. Exclusif sur Brawl, très demandé par les joueurs, un mode multijoueur en ligne ! La Balle Smash, un objet inédit, apparaît : Le joueur qui réussit à briser la balle peut débloquer un sort puissant exclusif, le Final Smash.