X
    Categories: FilmsSéries

Google supprime les suggestions de « Kodi » à cause du piratage

Google a retiré le terme « Kodi » de sa fonction de suggestion automatique, ce qui signifie que ceux qui recherchent des informations sur le logiciel  phare des HTPC pour la lecture des médias devront taper le terme complet afin de rechercher, signale TorrentFreak.

Google poursuit sa politique de lutte contre le piratage ces dernières années, en interdisant les termes de saisie semi-automatique et en apportant des modifications à ses algorithmes de recherche afin de diminuer la visibilité des contenus portant atteinte aux droits d’auteur.

Kodi est un logiciel tout ce qu’il y a de plus légal. Ce sont les nombreux d’add-ons tiers qui donnent accès à des supports piratés. L’année dernière, Kodi était dans la presse après que cinq personnes aient été arrêtées pour avoir vendu des Kodi Box. Peu de temps après, la cour de justice de l’Union européenne a jugé illégale la vente de décodeurs configurés pour faciliter le piratage .

Désormais lorsque « k-o-d » est maintenant tapé dans Google, les suggestions de google sont « kodiak » et « kodak black », mais « kodi » n’est pas affiché. Cependant, une fois que « kodi » est tapé avec un espace après, des options comme « addons kodi » et « téléchargement kodi » apparaissent. Google a précédemment supprimé d’autres termes liés au piratage de la saisie semi-automatique, comme « pirate bay ».

L’équipe Kodi, dirigée par la fondation XBMC, tente activement de se démarquer du piratage, en publiant des avis de retrait de marque à ceux qui vendent des boîtes Kodi configurées pour le piratage. Mais, alors que Kodi est un logiciel légal, il reste un espace qui permet le piratage, proche de plateformes comme BitTorrent.

« Nous sommes surpris et déçus de découvrir que Kodi a été retiré de la saisie semi-automatique car Kodi est un logiciel open source parfaitement légal », a déclaré le président de la fondation XBMC, Nathan Betzen, à TorrentFreak . Pendant ce temps, un porte-parole de Google a déclaré à TorrentFreak que « Depuis 2011, nous filtrons certains termes étroitement associés à la violation des droits d’auteur de Google. Cette action est conforme à cette stratégie de longue date. « 

Une belle hypocrisie quand on voit combien il est facile de voir des suggestions autour des termes « streaming » qui pointent vers des sites diffusant du contenu illégal et remplis de publicités du programme Google Adsense.

Laurent T :